Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 13/04/2023, il est possible que son contenu soit obsolète.

Grève et traitement des déchets : le point dans le 15e

Focus
Mise à jour le 13/04/2023
Un nouveau préavis de grève a été déposé depuis jeudi 13 avril, dans le cadre de la mobilisation nationale contre la réforme des retraites.
Ce mouvement de grève affecte les salariés des entreprises prestataires en charge de la collecte, dont le 15e arrondissement, et devrait impacter fortement les activités de collecte et d’entretien des rues. Par ailleurs, plusieurs sites du SYCTOM font encore l’objet de blocages temporaires ralentissant la collecte à Paris, entrainant des trajets plus longs ou le retour de la moitié des bennes au garage sans avoir pu vider leur contenu.

A la suite des blocages dans des garages, 116 bennes sont sorties ce jeudi matin à Paris, avec néanmoins beaucoup de retard.

Par ailleurs, le taux de grévistes des agents de la propreté parisienne est estimé à 12,8 % ce qui a eu un impact sur les activités d’entretien de l’espace public.

Les services parisiens de la Direction de la Propreté et de l'Environnement reste entièrement mobilisés.
  • Du 9 au 13 mars, le garage à bennes de l’entreprise Pizzorno, qui opère dans le 15e, est resté bloqué.
Depuis, le 14 mars, des bennes ont été déployées dans l’arrondissement, mais en nombre insuffisant pour traiter à la fois les déchets accumulés depuis le 9 mars et ceux qui sont déposés chaque jour dans les rues.
Malgré les efforts de la Mairie du 15e, la collecte reste très perturbée dans l'arrondissement.
Le mouvement de grève se poursuit et aucune benne de l’entreprise Pizzorno n’a effectué de collecte hier, mardi matin.
La collecte d'hier soir a été très perturbée en raison de la dégradation volontaire de certaines bennes.
  • Par ailleurs, parmi les quatre incinérateurs de Paris et de la petite couronne, seul celui de Romainville fonctionnait toujours jusqu'a lundi.
Depuis mardi, les déchets collectés notamment dans le 15e sont déchargés dans le Val d’Oise et en Seine-et-Marne, à plus de 40 km de Paris.
  • La Mairie du 15e a implanté un caisson de grande capacité qui reçoit les déchets déposés par les services municipaux.
  • Les agents continuent à prioriser la salubrité des rues, le nettoiement des marchés alimentaires et la sécurisation des cheminements piétons
  • Depuis le vendredi 24 mars, 15h, la totalité des équipes de collecte des ordures ménagères reprend le travail dans le 15e arrondissement, renforcée par des personnels complémentaires, et ce pendant tout le week-end, afin de traiter les 1.000 tonnes de déchets résiduels et d'accélérer le retour progressif à la normale dans les meilleurs délais.

    Les personnels de l'usine d'incinération « Isséane », qui est le centre de traitement dont dépend le 15e, ont voté hier également la fin de la grève et la levée du blocage de ce site géré par le Syctom.
  • Du 2 avril au 12 avril, après plusieurs semaines de forts désordres, la collecte des déchets était revenue à la normale depuis dimanche 2 avril.