Ouvrir la recherche
L'institution

Tribunes des groupes politiques

Mise à jour le 08/02/2021
Retrouvez ici toutes les tribunes des groupes politiques

Groupe Indépendants et Progressistes

Vos élus du Groupe Indépendants et Progressistes, de la majorité présidentielle, vous présentent leurs meilleurs voeux pour 2021.
Chères habitantes et chers habitants du 15e,
2021 s’ouvre avec l’espoir apporté par le vaccin, une prouesse issue de la mobilisation des meilleurs scientifiques à travers le monde. Dans notre arrondissement aussi, cette année peut être celle de la reconquête. Réhabiliter le grand canal du parc André Citroën, continuer à proposer des alternatives à l’extension de l’usine Lafarge sur les quais de Seine, défendre les espaces verts comme ceux de l’avenue de Breteuil en concertation avec les habitants, mieux organiser la co-existence du vélo et des autres transports, être attentif à ce que les projets immobiliers favorisent également les classes moyennes, améliorer la qualité alimentaire des cantines scolaires : voilà autant d’initiatives concrètes pour retrouver la qualité de vie qui nous a tant manqué.
Alors qu’une année très difficile s’est achevée, nous avons une pensée particulière pour toutes les victimes de la COVID 19. Pour tous ceux qui ont traversé de graves difficultés professionnelles, personnelles et psychologiques. Pour ceux qui sont tombés gravement malades, qui gardent parfois encore des séquelles, et ceux qui nous ont quittés, avec des familles qui n’ont parfois pas pu leur dire adieu.
Pour nos commerçants et nos restaurateurs qui doivent se battre chaque jour pour s’en sortir.
Pour nos jeunes, qui subissent de plein fouet la crise économique et l’extinction de la vie sociale.
Pour nos aînés qui ont souffert de la solitude et vivent dans l’inquiétude.
Pour le monde de la culture si durement éprouvé.
Pour nos soignants, dont l’engagement de tous les instants est exemplaire. Depuis bientôt un an ils travaillent sans relâche sans jamais renoncer. Nous voulons leur dire combien la nation leur est reconnaissante.
Pour nos forces de l’ordre et nos pompiers, qui ont été en première ligne depuis le début de la crise, après des années particulièrement éprouvantes.
Quelques mois après l’assassinat par un islamiste de Samuel Paty, nous voulons exprimer aussi une reconnaissance infinie à nos enseignants, qui oeuvrent chaque jour pour défendre la République. Par leur courage, leur dévouement, ils font tout pour s’assurer, contre vents et marées, que nos enfants chériront à leur tour nos principes les plus fondamentaux.
En 2021, en tant qu’élus du 15e arrondissement, nous nous battrons pour que personne ne soit abandonné, ni face à la crise sanitaire, ni face à la crise économique et sociale afin que nous puissions retrouver au plus vite la ville humaine et joyeuse que nous aimons.
En cette nouvelle année, nous formulons pour vous et vos proches des vœux de santé et de bonheur. Que cette nouvelle année rime avec reprise, sérénité, solidarité et innovation.
Comptez sur notre engagement et notre fidélité, à vos côtés.
Bien chaleureusement,
Catherine Ibled
Conseillère de Paris
David Amiel
Conseiller d’Arrondissement
Fanta Berete
Conseillère d’Arrondissement

Groupe Ecologiste du 15e

Objectif zéro déchet dans le 15e : c’est possible !
Le 18 janvier dernier, le groupe écologiste du 15e a déposé et a fait adopter par le Conseil d’arrondissement deux vœux favorisant le recyclage des déchets alimentaires et le réemploi. Ils s’inscrivent dans la longue lignée des combats écologistes pour la réduction et la revalorisation des déchets qui font aujourd’hui peser une trop forte pression sur les ressources naturelles.
De l’économie linéaire à l’économie circulaire
En France, nous produisons chaque année 573 kg de déchets par personne en moyenne selon l’ADEME. Ce chiffre a doublé en 40 ans. Cet état de fait nous invite à repenser nos modes de consommation et à agir à toutes les étapes de la vie des produits : écoconception, lutte contre le gaspillage, réemploi et recyclage. Plus généralement, cela implique un changement de paradigme : de l’économie linéaire – produire, consommer, jeter – à l’économie circulaire, plus vertueuse pour l’environnement et créatrice de nombreux emplois porteurs de sens.
Faciliter l’implantation des ressourceries dans le 15e
Afin de réduire la quantité de déchets produite, de limiter les effets néfastes de l’obsolescence programmée et de donner une seconde vie à nos objets, il est impératif d’investir dans les structures de l’ESS qui favorisent la réparation et le réemploi. La densification des réseaux de ressourceries permet de répondre à ces objectifs. L’implantation de cette activité favorise par ailleurs une sensibilisation des habitant.e.s aux enjeux du zéro déchet et la création de lien social entre bénévoles et personnes salariées en insertion. C’est pourquoi les écologistes ont émis le vœu de faciliter le projet de Bricothèque-Ressourcerie porté par la Fondation de l’Armée du Salut et de procéder à un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour créer d’autres lieux de ressourcerie dans l’arrondissement.
Etendre la collecte des déchets alimentaires dans le 15e
Le tri des déchets alimentaires permet quant à lui de mieux les valoriser et de les rendre utiles, notamment via la production de biogaz ainsi que de fertilisant pour les agriculteurs, tout en luttant contre le gaspillage des ressources naturelles. Depuis septembre 2020, la Ville de Paris organise ainsi des collectes de déchets alimentaires dans des marchés de proximité dans le cadre de sa lutte contre le gaspillage et la protection de l'environnement. Aujourd’hui, seul le marché de Grenelle prévoit ce dispositif pour le 15e, arrondissement le plus vaste et le plus peuplé de la capitale. Devant le grand succès de cette opération, les écologistes ont demandé par un second vœu que la Ville de Paris étende le dispositif de collecte des déchets alimentaires à tous les marchés de l’arrondissement.
Les écologistes du 15e se félicitent donc de l’adoption de leurs 2 vœux à l’unanimité des voix exprimées. Ils constituent de réelles avancées pour préparer notre arrondissement aux conséquences des crises écologiques en cours et à venir.
Aminata Niakaté
Conseillère de Paris
Présidente du Groupe écologiste de Paris 15e
Pour en finir avec les dispositifs anti-SDF dans l’espace public
Aminata Niakaté
Conseillère de Paris
Présidente du Groupe écologiste au Conseil du 15ème
Le 2 novembre dernier, le groupe écologiste du 15ème a déposé un vœu au Conseil d’arrondissement demandant l’interdiction et la suppression des dispositifs anti-SDF sur l’espace public du 15ème. Il n’a malheureusement pas été adopté puisque la majorité de droite s’est prononcée contre ce vœu. Les écologistes se félicitent malgré tout que leur mobilisation ait abouti à un vœu de l’exécutif parisien qui permettra une plus grande solidarité envers les personnes sans-abri dans le 15ème arrondissement.
Paris, une ville refuge
Le nombre de personnes sans domicile fixe dormant à la rue recensées à Paris lors des Nuits de la solidarité s’élèvait à 3 035 personnes en 2018 et 3 641 personnes en 2019. Avant même la crise sanitaire, qui a aggravé la précarité et la pauvreté dans notre capitale, force était de constater les difficultés de la ville, malgré ses efforts, à apporter une solution digne et pérenne d’hébergement à chaque personne à la rue. Dans ce contexte, l’espace public se doit donc d’être inclusif et de pouvoir être partagé en fonction des besoins de chacune et chacun, afin que Paris joue pleinement son rôle de ville refuge en France et dans le monde.
Une surenchère cynique
Ces dernières années, toutes et tous ont pu constater « l’innovation » constante des dispositifs anti-sdf : clous, picots, grilles, bancs avec accoudoirs central, mini-poteaux… Cette véritable surenchère a même donné lieu à l’organisation annuelle de la cérémonie des Pics d’Or par la fondation Abbé Pierre, « récompensant » ainsi les pires dispositifs. Cette situation, qui alimente la grande détresse ainsi que le sentiment de rejet et d’exclusion dont sont victimes les personnes sans domicile, doit cesser.
Respecter les droits des personnes sans-abri
Dans leur vœu, les écologistes demandaient donc à la ville de Paris de signer la déclaration des droits des personnes sans-abri et de tout mettre en œuvre pour en respecter l’article 6 concernant la liberté de se déplacer et de se reposer sans entrave ni limite de temps. Il stipule : « Toute personne sans abri a le droit d’utiliser l’espace public pour aller et venir librement et se reposer sans entrave ni limite de temps. Cela inclut notamment les bancs publics, les trottoirs, les parcs, les transports, les bâtiments publics. »
Le groupe écologiste du 15ème se félicite donc des engagements pris par la ville de Paris en termes de promotion de la déclaration des droits des personnes sans-abri et de remplacement du mobilier urbain anti-SDF. Les écologistes restent vigilant.es et mobilisé.es dans la lutte contre l’hostilité urbaine à l’égard des personnes sans domicile.