Ouvrir la recherche
Actualité

Une nouvelle Maison de Santé dans le 15e grâce au budget participatif 2016

Mise à jour le 30/08/2018
Bonne nouvelle pour les habitants du quartier Brassens : la « Maison de Santé du square Calmette » a ouvert ses portes mi-mai, 12 rue André Theuriet. 
Cette structure ouverte à tous accueille cinq praticiens en secteur 1 (deux médecins généralistes, deux sages femmes, un pédicure-podologue) et une équipe de trois infirmiers recevant sur place et se déplaçant également à domicile. L’équipe menée par le docteur Julie Billaud ambitionne également de nouer des relations étroites avec tous les praticiens du secteur, d’accueillir très vite des stagiaires-étudiants en médecine générale, en obstétrique et en soins infirmiers, mais aussi de dispenser des cours de formation continue pour les médecins du sud-est du 15e.
La Maison de Santé Calmette est implantée dans un nouvel immeuble de Paris-Habitat et a été financée par des crédits mobilisés par la Mairie du 15e et la Ville de Paris, au titre du Budget Participatif de l’arrondissement, dans un local de 174 m² : un accueil, deux salles d’attente et six salles de consultation ont été aménagés en un temps record.
L’ouverture de cet équipement intervient après l’ouverture en 2017 d’une première Maison de Santé rue du Pic de Barette et avant l’ouverture d’autres structures dans différents quartiers du 15e.
.Ces « Maisons de Santé » répondent à un besoin criant auquel Philippe Goujon et son équipe ont décidé de répondre il y a deux ans en mobilisant les services de l’Etat (Agence Régionale de Santé), de la Ville (dispositif Parismed) et de la région Île-de-France. Le 15e ne fait en effet pas figure d’exception, avec une baisse régulière de médecins en secteur 1 qui fragilise la couverture médicale du territoire et creuse le fossé entre les habitants. La réponse la plus adaptée consiste à multiplier les structures mixtes public/privé.
Les différents projets déposés en 2016 et 2017 au titre du Budget Participatif du 15e ont d’ailleurs recueilli un nombre de voix important qui les a qualifiés pour bénéficier de financements publics. Gageons que les différents projets déposés en janvier dernier (Maison de Santé, Maison des naissances, Maison des bébés) et qui seront soumis au vote en septembre recevront le même accueil.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations