Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 05/12/2023, il est possible que son contenu soit obsolète.
Entretien

Édito de Philippe Goujon, Paris Quinze Mag' numéro 535

Mise à jour le 05/12/2023
UN 15e SOLIDAIRE
Après deux années de pandémie dont les ravages n’ont pas fini de produire leurs effets sur nos sociétés, a suivi, l’an dernier, l’agression injustifiée d’une des plus grandes édit puissances mondiales, la Russie, contre un Etat voisin de l’Union Européenne, l’Ukraine, entraînant la mort de dizaines de milliers de civils et de militaires et des destructions d’une ampleur telle qu’il faudra des années et la mobilisation de la communauté internationale pour reconstruire un pays ravagé par une guerre atroce.
En septembre dernier, la situation internationale s’est à nouveau dégradée avec son lot de désastres : un séisme terriblement meurtrier au Maroc suivi de l’attaque menée par l’Azerbaïdjan contre la population arménienne du Haut‐Karabagh, jetant des milliers de familles sur les routes de l’exode puis, plus récemment, le 7 octobre, un acte terroriste d’une barbarie inouïe perpétré par le Hamas contre Israël, suscitant effroi et compassion dans le monde entier et jetant de nouveau toute la Palestine dans une guerre causant des milliers de morts et de souffrances.
Pour chacun de ces drames, à la stupéfaction a très vite succédé la mobilisation générale tant des Etats que des collectivités solidaires de peuples martyrisés.
A son, niveau, l’an dernier, la Mairie du 15e s’est mobilisée dès les premières heures du conflit en Ukraine, lançant notamment des appels aux dons permettant l’envoi de dizaines de camions d’aide d’urgence aux déplacés et accueillant, en partenariat avec l’État, un centre d’accueil de réfugiés.
Cet automne, des campagnes de dons ont été organisées en Mairie lors des différents évènements dramatiques, marquant la solidarité de nos concitoyens dès lors que la cause leur semble juste.
Cet état d’esprit se manifeste également lors d’événements moins dramatiques mais pas moins préoccupants dans un contexte socio-économique tourmenté. La générosité a ainsi été exemplaire lors de la campagne des Banques Alimentaires, de même que pour l’opération Restos bébés du cœur.
Avec désormais une quarantaine de structures d’hébergement pour accueillir les plus démunis dans leur parcours de réinsertion, dont 2.000 places en centres d’hébergement d’urgence et en résidences sociales, la Mairie du 15e, en partenariat avec l’État et la Ville de Paris, mobilise des moyens considérables auxquels s’ajoutent, en outre, des maisons de famille nouvellement créées rue de Javel ou encore rue Miollis.
A l’approche de l’hiver, notre vigilance s’accroît encore avec l’ouverture lors du « Plan Grand Froid » de places d’hébergement d’urgence en Mairie et le renforcement de la distribution alimentaire par l’Union des Institutions Sociales boulevard Lefebvre.
Continuez à aider et à être solidaires et généreux avec ceux qui sont dans le besoin.
Philippe GOUJON
Maire du 15e, Conseiller métropolitain

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations